Handy Linux – La dérivée de Debian qui met l’informatique à portée de main

L’autre jour, je parlais d’Emmabuntüs, distribution faite pour les débutants, les grands débutants. Aujourd’hui, dans un article où je pressens que le mot main sera surreprésenté, je vais vous présenter Handy Linux, une distribution qui se veut accessible (très accessible), et dont le public est clairement les débutants, les durs, les vrais, les tatoués, ceux qui ne mettent que rarement la main sur une souris et un clavier. Elle y parvient, et haut la main (vous avez compris ?).

Au premier démarrage, nous avons une fenêtre qui s’ouvre, qui explique les grandes lignes du fonctionnement d’Handy Linux, avec, en option, un tutoriel sur les actions les plus basiques à effectuer.

Je ne peux d’ailleurs pas résister à l’envie de vous montrer l’image qui ouvre ce tutoriel, légendée : On va commencer avec un simple constat : les informaticiens et les utilisateurs ne parlent pas le même langage…

Cette distribution embarque un Xfce un peu revisité pour être plus accessible (et, ce, de main de maître). L’unique barre du bas contient, à gauche, le « Handy Menu », auquel on accède via une icône en forme de main. Le Handy Menu rassemble les applications, non pas par leur nom, mais par la tâche effectuée, c’est donc plus un lanceur de tâches qu’un lanceur d’applications, mais c’est rudement bien pensé.

Ceci dit, le gestionnaire de fenêtres me faitpenser à celui de Windows 8. Illusion ou réalité ?

Ce n’est de toute façon pas d’une importance capitale (en tout cas, moi, je m’en lave les mains). A droite, nous avons, des manière classique, les indicateurs système, son, calendrier, tout y est, ainsi que le bouton de déconnexion.

Questions logiciels, qu’avons-nous sous la main, me demanderez-vous ? Handy embarque évidemment l’environnement Xfce, Chromium comme navigateur par défaut, LibreOffice, VLC, RadioTray, Quod Libet, Skype, j’en passe et des meilleures. Les codecs propriétaires et Adobe Flash sont également inclus.

Voici donc une belle distribution Linux, et, la première fois que je l’ai utilisée, j’ai, comme pour Emmabuntüs, été fier d’appartenir à cette communauté du libre. Et je suis absolument sérieux, je m’explique. C’est tout de même absolument magnifique que des gens acceptent de donner de leur temps pour faciliter le passage à l’informatique des débutants, sans rien attendre en retour que la satisfaction du travail accompli. Je trouve ça merveilleux. Mais, avant que je ne verse ma petite larme, vous pouvez visiter le site officiel d’Handy Linux par ici, et télécharger cette distribution sur cette page.

12 commentaires

  1. au fait, je suis un utilisateur avancé de GNU/Linux, modérateur correcteur solutioneur sur le forum HandyLinux et même en étant pas débutant, j’utilise HandyLinux parce qu’elle s’adapte à nos besoins, si on trouve une chose bien, c’est soulmis à l’approbation des utilisateurs et ou pas adopté.

  2. Pingback: Handy Linux et Ubuntu 14.04 – Un article 2 en 1 | Tech&Tux

  3. Pingback: Handy Linux 1.4 disponible au téléchargement | Tech&Tux

  4. Pingback: Handy Linux – La dérivée de Debian qui met l’informatique à portée de main | Geek et techno

  5. Pingback: Handy Linux - La dérivée de Debia...

Laisser un commentaire - Nous y répondrons dans l'allégresse la plus totale

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s