BlackBerry, c’est fini… ou pas…

On avait prévu cette chute mais la société BlackBerry à trouvé preneur à son offre de rachat.

Cela faisait déjà plusieurs mois que la société Canadienne battait de l’aile, et malgré de nombreux efforts pour essayer de sortir la tête de l’eau avec le BlackBerry Z10 (qui a fait l’objet d’un précédent article) mais aussi le nouveau smartphone Q10, le grand groupe BlackBerry, pionnier dans la catégorie des smartphone, c’est vu annoncer le 23 septembre dernier le rachat de ses actions par le fonds d’investissement Fairfax Financial, déjà détenteur de 10% des actions du groupe. De plus la marque ne détient plus que 3% du marché mondial des smartphones d’autant que son action en bourse avait ouvert ce lundi à un peu plus de 8 dollars.

Enseigne d’un grand nom des smartphones

Le rachat des actions est estimé à environ 4,7 milliards de dollars (c’est peu comparé au 80 milliards de dollars que valait le groupe courant 2008). Pour en revenir aux smartphones nouvellement sorties, leur vente n’a pas dépassé les 4 millions (c’est dommage). Mais le dernier petit espoir de BlackBerry pourrait encore résider dans son BES-10 et dans sa gestion multiplate-forme pour les entreprises. En restant optimiste on peut espérer que ce rachat sera bénéfique à la société, qui restera, un des grands noms dans le domaine du smartphone.

Articles liés

Black Berry sort le Z10, son smartphone et son sauveur.

Crédit images: lemonde.fr

Une réflexion sur “BlackBerry, c’est fini… ou pas…

Laisser un commentaire - Nous y répondrons dans l'allégresse la plus totale

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s